Énoncé d’intégrité – mis à jour/revisé 2019

L’ACTRM a pris un engagement envers l’intégrité. Le plagiat, la tricherie et les tentatives d’obtenir un avantage indu dans les cours et les examens sont des formes d’inconduite. L’ACTRM s’attend à ce que toutes les personnes qui participent à son programme de perfectionnement continu (PPC) respectent la Politique d’intégrité présentée ici.

Plagiat : l’utilisation ou une imitation étroite du texte ou de la pensée d’un autre auteur et leur présentation comme le propre travail de la personne. Les travaux des cours et les réponses aux examens doivent être les propres mots du candidat ou de la candidate.

Tricherie : une tentative d’obtenir un avantage inapproprié dans le cadre d’une évaluation. Ceci peut comprendre l’accès à du matériel non autorisé, au travail d’une autre personne ou la collusion avec d’autres personnes durant une évaluation.

Les examens de l’ACTRM se font à livre fermé. Les documents de référence (manuels de cours, ressources internet, etc.) ne devraient pas être utilisés pendant l’examen.

Les travaux des cours et les examens de l’ACTRM doivent être complétés de manière indépendante.

Les éléments suivants sont considérés comme de l’inconduite :

  • reproduire ou distribuer un travail ou un examen ou l’un ou l’autre de ses composants, sous quelque forme que ce soit (incluant les photographies ou les captures d’écran);
  • copier ou partager les réponses d’une autre personne à un travail ou à une question d’examen;
  • copier le contenu d’une source ou d’une publication (p. ex. les manuels de cours) sans la citation ou l’attribution appropriée;
  • consulter ou apporter une source non autorisée portant sur le traité durant un examen (incluant les documents du cours ouverts dans des fenêtres distinctes du navigateur);
  • pratiquer la collusion avec d’autres durant n’importe quelle évaluation.

Conséquences de l’inconduite

Première infraction : note automatique de zéro à l’évaluation lors de laquelle l’inconduite est constatée.

Deuxième infraction : Échec automatique au cours, sans remboursement. L’étudiant ou l’étudiante sera disqualifié(e) du cours et ne pourra se réinscrire avant un (1) an.